Mission laïque française

« Apprendre et enseigner avec le numérique », la Mlf à l’Université Numérique d’Automne 2018

Rendez-vous incontournable de la rentrée, l’Université Numérique d’Automne constitue pour les enseignants du premier et du second degré l’occasion de se former, de découvrir, d’échanger sur leurs pratiques numériques et de rencontrer éditeurs et fournisseurs de ressources éducatives digitales et traditionnelles. Le 10 octobre, la Mission laïque française était présente à la 3e édition de l’UNA organisée par l’académie et Canopé Dijon, avec qui elle est liée par convention de partenariat depuis quatre ans.

 #UNA2018 

Évènement dédié au numérique, l’UNA 2018 a mis l’accent cette année sur l’innovation pédagogique.  Véritable laboratoire d’idées, l’ensemble des organisateurs a souhaité inscrire au cœur de cette journée de rencontres et d’échanges, le développement des compétences nécessaires à la communauté éducative et liées à la digitalisation de notre environnement.

Quels sont les défis de l’école à l’ère du numérique ? Où en est-on aujourd’hui dans le système scolaire ? Quelles sont les champs d’actions possibles ? Pour cette édition 2018, 81 ateliers furent proposés en parallèle des plénières. Parmi les thèmes traités, la communauté éducative présente fut confrontée à des problématiques variées : infox (fausses informations), utilisation de logiciels, animation de réseaux sociaux ou programmation de robots… Autant de questions et d’enjeux pour permettre au corps enseignant de pouvoir bénéficier d’outils et de ressources adaptés à leurs classes.

 La Mlf, partenaire de l’académie de Dijon 

La Mission laïque française, partenaire pérenne du réseau Canopé Bourgogne Franche-Comté et de l’académie de Dijon s’interroge sur les questions du numérique. Attachée à l’innovation et fidèle à son temps, la Mlf y a consacré un cycle de deux congrès annuels, l’un à Saragossel’autre à Dijon. En novembre prochain, les représentants (enseignants, techniciens, chefs d’établissements) de tous les établissements du réseau mlfmonde se réuniront à nouveau en Espagne pour échanger, discuter et débattre de l’importance du numérique éducatif dans la définition du projet d’établissement. C’est d’ailleurs en ces termes que la rectrice de l’académie de Dijon, Frédérique Alexandre-Bailly a salué la présence de Michel Bur, directeur adjoint de la Mlf et chef du service de la pédagogie et la Mission laïque française qui a à cœur d’intégrer dans son projet pédagogique, ses réflexions et son action, l’usage raisonnable et responsable du numérique.

Cette collaboration entre la Mlf, le réseau Canopé Bourgogne Franche-Comté et l’académie de Dijon a permis, entre autre, à certaines de nos écoles en Chine, en Egypte, en Espagne, en Bosnie ou en Macédoine de développer des projets pédagogiques avec leurs partenaires français et le Réseau Canopé. Ces trois institutions se retrouvent autour d’objectifs communs : la diffusion de la culture française dans le monde, l’éducation aux médias et à l’information, l’apprentissage de la citoyenneté, mais également le numérique au service de ces actions et comme objet de réflexion.

 Aller à la rencontre des acteurs de l’enseignement 

L’UNA 2018 fut aussi l’occasion pour la Mlf de rencontrer des enseignants venus de tous horizons. Titulaires de l’Éducation nationale ou stagiaires, 2500 professeurs étaient présents lors de ce rendez-vous d’Automne. Entre deux conférences, grand nombre d’entre eux ont souhaité apprendre un peu plus sur la Mlf, ses modalités de recrutement et ses orientations pédagogiques. L’occasion pour les membres du siège présents à l’UNA de rappeler l’ouverture depuis fin septembre de la campagne de recrutement des enseignants mais aussi son objectif final qui est de favoriser la nomination d’un personnel qualifié sensible aux orientations pédagogiques de la Mlf et désireux de s’investir en tant qu’acteur engagé de l’éducation.

« Le métier d’enseignant à l’étranger est un métier très particulier. Il exige un ajustement du regard et des méthodes. Nous recherchons ainsi des enseignants, des personnels d’encadrement ayant une approche collective, coopérative de leurs métiers et qui se reconnaîtront dans le projet pédagogique global de la Mlf. Plus qu’une étape dans leur parcours professionnel, nous souhaitons offrir à nos personnels la chance de s’épanouir en valorisant leurs compétences. Cette rencontre entre des aptitudes et des centres d’intérêts permet à chacun de donner le meilleur de soi-même au service de la réussite des élèves. »  – Michel Bur, directeur adjoint et chef du service de la pédagogie Mlf

Une journée enrichissante pour l’ensemble de la communauté éducative qui fut invité, l’espace d’une journée, à imaginer l’école de demain, penser de nouvelles formes pédagogiques, de nouveaux supports et se former entre pairs.

Source: France 3 Bourgogne-Franche-Comté