Mission laïque française

Le 15 mars dernier, les élèves du réseau mlfmonde ont participé nombreux au concours Kangourou et ont usé leurs crayons sur des sujets de mathématiques pendant la semaine dédiée à cette discipline. Ce concours a lieu simultanément dans de nombreux pays francophones (6 millions de participants dans le monde).

À l’école Paul Pascon à Laâyoune, toutes les classes du CP à la 5ème ont participé le 15 mars aux concours de mathématique le Kangourou et le Koala des maths.

Concours Kangourou, Tenerife, mars 2018

Les classes du lycée français Jules verne de Santa Cruz de Tenerife 6e ont eux aussi participé au grand concours Kangourou. L’épreuve, d’une durée de 50 minutes, les a confrontées à 26 exercices de difficulté croissante, alliant géométrie et calculs divers.

Au lycée Victor Hugo de Florence, les semaines précédant la semaine des maths furent enrichies par des activités mettant en valeur les mathématiques. C’est dans une volonté de faire découvrir cette discipline autrement que l’équipe de sciences a fait passer divers concours à leurs élèves : concours Castor (6e à 3e), concours Kangourou (CE1 à 5e), Olympiades (1ère), et Course aux nombres (6e à 3e). Les élèves ont pu s’amuser autour d’énigmes mathématiques et informatiques tout en apprenant. Les enseignants ont rappelé qu’il s’agissait d’un jeux et que l’important était de participer. C’est donc sereinement que les mathématiciens en herbe ont pu aborder ces activités.

Pour cette année scolaire 2017/2018, le lycée Franco-Libanais de Habbouche Nabatieh a participé à trois concours mathématiques et informatique : la course aux nombres dont l’épreuve de sélection a eu lieu le mardi 13 mars et qui a permis de distinguer les 6 finalistes qui participeront à l’épreuve finale prévue le 14 avril à Beyrouth. 9 élèves de 1ère S ont participé aux Olympiades le mercredi 14 mars. Quant aux élèves de 1ère S, ils avaient également participé au concours Castor informatique courant janvier.​

Concours Kangourou, Wuhan, mars 2018

A l’école Renault Mlf de Wuhan, le concours Kangourou est un rendez-vous toujours très attendu par les élèves. L’édition 2018 était encore une très belle épreuve avec des exercices originaux, des pièges bien cachés et des défis subtils à relever; deux sessions de 50 minutes : une le matin avec les 3èmes/2nde et une deuxième l’après-midi avec les classes du primaire, des 6èmes et 5èmes.

En amont des jeux-concours Kangourou (du CE2 à la Première S) et Koala (pour le niveau CE1), les enseignants de l’école hybride de Perth  ont entraîné les élèves à cet exercice particulier nécessitant des compétences mathématiques mais aussi méthodologiques et stratégiques. C’est ainsi que les 25 élèves du système hybride, du CE1 à  la première S, se sont retrouvés dans la même salle partageant ainsi un dessein commun : donner le maximum de ses possibilités.

 

Au Lycée Français Total – Mlf d’Aberdeen, de nombreux concours de mathématiques et d’algorithmiques sont proposés aux élèves du primaire et du secondaire chaque année, il faut donc faire des choix pour de simples raisons de temps et logistique. Le concours Castor a été proposé aux élèves du CM1 à la Seconde en début d’année. Il porte sur des problèmes d’algorithmique sans langage informatique. Par la suite, tous furent qualifiés d’office pour le concours Algoréa en catégorie « blanche », certains ont réussi à se qualifier en catégorie supérieure. Algorea propose des épreuves utilisant Blocky, Scratch et Python, ce qui entre parfaitement dans les programmes de mathématiques et de technologie du collège et lycée. Le concours Castor ainsi que le premier tour d’Algoréa furent passés en classe et le second tour fut proposé aux élèves volontaires pour le passer à la maison. Le 15 février, durant la semaine des mathématiques, les élèves du CE2 à la troisième ont participé au Kangourou des mathématiques et les CP – CE1 au jeu Koala. Les différents concours de mathématiques permettent de créer un esprit d’équipe au sein de l’école, favorisent le challenge personnel et bien sûr,  permettent d’encourager les élèves à s’intéresser aux mathématiques différemment voir à encourager des carrières scientifiques.

Et aussi  La fête des maths au LFI Louis-Massignon 

Contributions de :
Yan Cordonnier, directeur de l’école Paul Pascon, Laâyoune
Laurent Dervaux, professeur de mathématiques au lycée français Jules verne de Santa Cruz de Tenerife
Anne-Catherine Poças, professeur de mathématiques, Lycée Français TOTAL – Mlf d’Aberdeen
Loïc Piquiot, directeur de l’école Renault Mlf de Wuhan
Noémie Bourdon, professeur de mathématiques au lycée Victor-Hugo de Florence
Fabrice Chaudron, proviseur du lycée franco-libanais Habbouche Nabatieh