Mission laïque française

La Mlf, acteur de l’enseignement français à l’étranger

Partenaire de l’État, opérateur pour le compte des entreprises françaises et de l’État dans certaines opérations de développement, la Mission laïque française (Mlf) créé et gère des écoles, collèges, lycées dans le monde. Ses établissements sur programme français sont partie intégrante du réseau des établissements français à l’étranger, aux côtés des écoles gérées par l’AEFE.

> Une association reconnue

Née en 1902 et reconnue d’utilité publique dès 1907, la Mission laïque française est une association à but non lucratif. Elle a conduit tout au long de son histoire une mission de service public dédiée à la scolarisation des jeunes Français dans le monde, et de rayonnement au service de la scolarisation des jeunes nationaux dont les familles choisissent de les former dans la langue et la culture françaises.

La Mission laïque française est liée à l’État par deux conventions, avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et avec le ministère de l’Éducation nationale. Elle s’inscrit résolument dans les grandes orientations de la politique étrangère de la France et suit les directives du ministère de l’Éducation nationale sur la conformité des programmes des établissements scolaires homologués.

> Son expertise

La Mlf crée des écoles, collèges et lycées à travers le monde.

Elle propose une expertise et des services d’ingénierie pédagogique aux entreprises et aux établissements qui souhaitent être affiliés à son réseau.

Elle conduit des actions de coopération éducative notamment à la demande du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères qui la sollicite pour créer des établissements scolaires, parfois dans l’urgence, en raison de sa capacité de réaction et de sa souplesse de gestion.

> Ses valeurs : laïcité, plurilinguisme, citoyenneté et humanisme
Une devise : « deux cultures, trois langues »

La Mlf accueille et réunit dans son réseau d’établissements des enfants de toutes les origines et de toutes les cultures. Autour de la laïcité, elle a développé une pédagogie de la rencontre entre deux cultures, renforcée par l’apprentissage de trois langues. Scolarisés en français, les élèves apprennent dans la langue du pays d’accueil dès la maternelle tout en acquérant une troisième langue de communication internationale, en général l’anglais.

Au-delà de la réussite scolaire et de l’épanouissement individuel des élèves, la Mlf cherche à développer chez eux l’exercice du libre jugement, le respect de l’autre, la compréhension des héritages de l’histoire et l’ouverture au monde dans sa diversité.

> Son réseau d’établissements

Implantées dans 38 pays, les 109 écoles du réseau mlfmonde scolarisent, de la maternelle à la terminale, plus de 60 000 élèves dont 71% sont étrangers. Elles font partie des 492 établissements qui composent le réseau d’enseignement français à l’étranger dont l’autre grand acteur est l’AEFE, l’opérateur public du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Elle mène également 19 actions de coopération éducative dans 9 pays.

Au Maroc, la Mlf est implantée sous le sigle OSUI (Office scolaire et universitaire international), association sœur à but non lucratif créée en 1996. En Côte d’Ivoire, la Mission laïque Côte d’Ivoire (Ml-CI) a été créée en 2014 pour gérer le Lycée international Jean-Mermoz d’Abidjan. Cette association de droit ivoirien à but non lucratif poursuit en Côte d’Ivoire les objectifs de la Mission laïque française.