Mission laïque française

« La prémonition de Bella » : un film réalisé dans le cadre de la Saison Africa 2020

Tournage - école de Bata-février 2021

L'école française de Bata a réalisé un court-métrage dans le cadre de la Saison Africa 2020. Assistés de professionnels du cinéma, élèves et enseignants ont joué le jeu, face caméra.

De l’écrit à l’image

©Intercarto-2004

La prémonition de Bella est l’adaptation libre de La joie coulera à flots, une nouvelle traitant du réchauffement climatique. L’auteure est Mariam Bah, une guinéenne de 14 ans lauréate du concours de nouvelles de la Mlf, en 2009. Mohamed Chouikha, directeur de l’école française de Bata, en Guinée équatoriale, a mis à l’honneur son ancienne élève, en proposant un scénario s’inspirant de sa nouvelle. C’est ainsi que les élèves de 6° et 5° ont (re)découvert la nouvelle dans le cadre d’un atelier cinéma au premier trimestre de l’année scolaire. Cet atelier a été dirigé par le réalisateur équato-guinéen Patricio Ondo Ondo Obono.

Eveiller les consciences

L’équipe tourne les premières scènes lors de deux sorties scolaires à Colombo et Bicom. Aux côtés de deux de leurs professeurs, Anne Gigot et Sébastien Guillaumond, les élèves jouent le jeu sous l’œil bienveillant de la caméra.
Le personnage principal, Bella (interprété par Maïmouna), prend conscience des phénomènes liés au réchauffement climatique et de ses conséquences néfastes pour le monde du vivant. Face à ces dangers, l’éducation et la transmission sont porteurs d’espoir. Le tournage en décor naturel permet aussi d’appréhender certaines réalités du pays. Un message fort pour éveiller les consciences, porté par des acteurs investis !

Le court-métrage sera présenté à Bata, à l’occasion de la fête de la Francophonie, le 20 mars 2021.

Ce projet cinématographique a obtenu le soutien de la Délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération du ministère de l’Education nationale.
Suivez les actualités @SaisonAfrica20

Découvrez « Et la joie coulera à flots », de Mariam Bah.