Mission laïque française

Remise des prix du concours Traductio au Salon du Livre Francophone de Beyrouth

Mercredi 8 novembre 2017, sur le stand de l’AEFE-Mlf du Salon du Livre Francophone de Beyrouth, des élèves du réseau des établissements Mlf-Liban se sont vu remettre le prix du concours Traductio ainsi que des récompenses. Un concours de traduction en partenariat avec Arte Radio.

Ce concours, lancé par Pierre-Yves Barry, enseignant de lettres à Tripoli en 2015, en partenariat avec Arte Radio, est à présent géré (communication, centralisation des production, tenue du jury et organisation des remises des prix) par Céline Allâtre, proviseure adjointe du lycée franco-libanais Verdun de Beyrouth (photo).

Le concours consiste à transcrire en langue française des « sons » originaux proposés par ARTE Radio, puis à les traduire en anglais et en arabe. Les meilleures transcriptions seront publiées sur le site d’Arte Radio et les élèves auront l’honneur de voir leur nom apparaître sur le site.

Présentés par Céline Allâtre, membre du comité de pilotage du Salon du Livre Francophone de Beyrouth pour les établissements Mlf, les élèves du Lycée franco-libanais Lamartine de Tripoli ont été récompensés dans la catégorie lycée pour la transcription des sons « La Vie D’Aleth » de Samuel Hirsch et « Amours Occupées » de Marine Vlahovic. Les élèves du Lycée franco-libanais Verdun, à Beyrouth, ont été récompensés dans la catégorie collège pour la transcription du son « Amours Occupées » de Marine Vlahovic. Nous vous invitons à les écouter et à visiter le site d’Arte Radio.
Le jury, composé de la correspondante d’Arte Radio, Chloé Assous Plunian, et d’enseignants de français, d’arabe et d’anglais, a unanimement salué le courage des candidats et leur haut niveau de compétence dans les trois langues. Il a été rappelé que l’exercice de la traduction est à avant tout un exercice de réflexion sur sa propre langue, mais permet aussi de jeter des ponts entre les cultures.

La participation des établissements à ce concours est stable avec 4 établissements impliqués lors des deux sessions et une vingtaine d’élèves à chaque fois. Belle implication !

 

Source : Céline Allâtre