Mission laïque française

Une école qui s’ouvre sur la différence autour d’un projet commun

Les élèves de CE1-CE2 du LFI Jean Charcot (El Jadida) mènent un projet artistique en collaboration avec des enfants à besoins spécifiques d'une association locale.

A l’origine de ce partenariat entre l’école primaire du lycée français international Jean Charcot et les membres de l’association Dar Zart qui s’occupe d’enfants en situation de handicap : une émotion. La visite d’une exposition, la qualité des œuvres réalisées par les enfants et la volonté de l’établissement de s’ouvrir davantage aux différences.

En juin 2018, un premier contact est établi entre Marilou Divay, enseignante de l’école primaire, et l’association pour aboutir à la mise en place, en septembre, d’un projet commun. Depuis le mois de janvier, 4-5 élèves de l’association viennent dans les classes de CE1/CE2 ; les enfants partagent ainsi des séances d’arts visuels autour de l’artiste Wassily Kandinsky. Les séances sont encadrées par deux personnalités du monde des arts : Nourredine Tabit et Ziryab Fatima Ezzahra.

Les travaux des élèves ont été exposés dans la galerie de la citerne portugaise, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le vernissage a eu lieu le 21 mars et les œuvres ont séduit le public. Les élèves se souviendront longtemps de cet événement en tant qu’apprentis artistes mais la collaboration avec l’association ne s’arrête pas là. En effet, en juin 2019,  tout le cycle 2 de l’école Charcot se lance dans le projet « l’art au jardin ». L’objectif est de créer un jardin artistique, d’utiliser des matériaux recyclés, de jouer avec les sons, de créer un environnement poétique, de détourner les objets classiques du jardin (pots, outils…).

Ces projets sont autant de sources d’épanouissement personnel et d’ouverture aux autres, et permettent de changer le regard sur les différences.

Une contribution de Stéphane Divay, directeur d’école, lycée français international Jean Charcot, El Jadida