Mission laïque française

Le réseau des établissements de l'Office scolaire universitaire international (OSUI) a célébré le 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) lors d'une journée exceptionnelle au lycée français international André Malraux, à Rabat.

La célébration des 30 ans de la CIDE a réuni toute la communauté éducative. La proviseure du lycée français international Malraux, Sophie Churlet, a accueilli l’Ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, Giovanna Barberis, représentante de l’UNICEF au Maroc, Samantha Cazebonne, députée des Français à l’étranger, le président de la Mlf/OSUI François Perret, le directeur général Jean-Christophe Deberre et Claire Brisset, première défenseure des enfants (2000-2006) et administratrice de la Mlf.

Parler des droits, c’est tout un art

Le spectacle a débuté en musique et chaque « tableau » illustrait l’un des droits fondamentaux de l’enfant. Tous les élèves, du CM1 à la terminale, ont fait entendre leur droit de s’exprimer. Des sujets forts, une parole sans concession pour dénoncer l’exclusion, la violence, l’exploitation, la faim, le manque d’éducation, le travail forcé…

Dix établissements, dix droits fondamentaux et un seul objectif : s’engager. Un engagement de la part des équipes, des élèves, de leurs parents et des artistes associés à cette aventure. La Compagnie Aurore, basée à Bordeaux, grâce à son expérience de médiation et de sa vocation « d’interroger simultanément l’enfance et la marionnette » a accompagné le travail mené par les enseignants avec leurs élèves. En amont de la cérémonie du 28 novembre, chaque artiste s’est rendu dans un établissement pour des séances de travail collectif. Bande-dessinée, théâtre, marionnettes, chant, dessin, chorégraphie, musique… l’art au service d’idéaux humanistes et citoyens.

La parole des élèves


Une émission de webradio a été enregistrée le jour même par un groupe d’élèves de Dakhla et de Rabat. Un défi relevé et gagné ! Ils ont géré la contrainte de temps, ont mené les interviews, trouvé des tapis musicaux, des jingles et autres transitions, et l’auditoire a pu écouter l’émission à la fin du spectacle scénique.

En extérieur, une exposition de travaux d’élèves (arts plastiques, dessins) réalisées spécialement pour l’événement a permis au public d’apprécier la réflexion menée en amont sur la thématique de la protection de l’enfance. Et aussi des interviews, des échanges, beaucoup de rires et d’émotions.

Les élèves de SandrineO parlent des droits de l’enfant – Oujda

Témoignages

La réflexion menée par les enseignants et leurs élèves s’appuie sur un travail de terrain. Des élèves du LFI Malraux ont fait la rencontre de jeunes migrants, à la Fondation Orient-Occident.

Les écoliers de l’école Paul Pascon de Laâyoune nous livrent leurs impressions après leur passage sur la grande scène de l’auditorium. Roselyne Blanchard, professeur des écoles, revient sur cette aventure collective.

Les équipes éducatives contribuent à faire connaître, comprendre et respecter les droits de l’enfant. La Mission laïque française, à travers les axes pédagogiques qui sont au cœur de sa pédagogie, mais également grâce à son concours original C’est ton droit !, initié par Claire Brisset, première défenseure des enfants, s’engage à faire réfléchir les élèves autour des thématiques liées à la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). En parallèle de cet événement, toutes les classes du réseau mlfmonde sont invitées cette année à réfléchir au « droit de jouer et de rêver ». En savoir plus sur le concours.

Interview de Jean-Christophe Deberre

La célébration artistique du 28 novembre a été relayée par les médias locaux : revue de presse.

Retrouvez le live sur Facebook

Photos : ©Jules Clamens