Mission laïque française

84 nouvelles - toutes catégories confondues - ont répondu aux critères du cahier des charges et ont été soumises à l'évaluation du jury qui s'est réuni le 5 avril pour délibérer.

Chaque année plus nombreux à participer, les établissements du réseau et ceux des académies partenaires de la Mission laique française comptent parmi leurs élèves de belles plumes, que ce concours permet de révéler. C’est au congrès Mlf/OSUI qui s’est tenu à New-York du 10 au 12 avril que l’annonce des résultats a été faite. Les lauréats de l’édition 2016-2017 du concours de nouvelles sont les suivants :
Pour le cycle 3 (CM1, CM2, 6è) Adèle Aubert, élève de 6è à l’école Mlf Airbus de Sacheon, en Corée, remporte le 1er prix pour sa nouvelle « La montagne du destin ». Le second prix est attribué à Rachae Djamil Zaynab en 6è dans le Groupe scolaire Jacques Majorelle, à Marrakech. Le 3è prix revient à Ali Jamai – déjà lauréat en 2016 – de l’école OSUI Paul Pascon à Laâyoune.
Dans la catégorie cycle 4 (5è-4è-3è), c’est Abdelaziz Mechouet, en 4è au lycée français de Bahreïn, qui remporte le 1er prix avec « Réponse d’une incomprise ». Yuna Chémaly, du Grand Lycée franco libanais, et Inès Bennani Dakhama du  lycée Louis Massignon à Casablanca, arrivent respectivement en 2è et 3è position.
Ferdinand Guillaume, du lycée Charles de Gaulle, à Dijon, remporte le 1er prix pour la catégorie Lycée avec « le chant du lac ». Le 2è prix revient à George-li Tourniaire, en classe de seconde au lycée Victor Hugo de Florence et Meryem Khouzaïmi du groupe scolaire Louis Massignon recoit le 3è prix.
C’est Rania Darwiche, élève du lycée français d’Al Khobar, qui est l’heureuse lauréate de la catégorie des nouvelles rédigées en langue arabe.

Enfin, le jury a pu évaluer le fruit d’une écriture collective – c’est une première – entre plusieurs établissements. C’est ainsi que le lycée Beaumarchais à Paris a travaillé avec les lycées Jean-Baptiste Charcot d’El Jadida et Jules Verne de Tenerife, et que le lycée Charles de Gaulle de Dijon a renforcé ses liens avec le lycée français d’Alexandrie.
Que les auteurs soient félicités et les enseignants remerciés pour leur capacité de mobilisation et d’encadrement tout au long du concours !

Les textes des lauréats seront compilés dans un recueil de nouvelles à paraître prochainement.