Mission laïque française

L’art, pont culturel et linguistique entre la France et la Chine

Quand une exposition artistique devient le support d'un travail culturel et linguistique en lien avec un établissement partenaire chinois.

Par Nadège Chevalier, professeure à l’école française internationale de Wuhan

Après Pékin et Chengdu, l’exposition De Monet à Soulages : Chemins de la modernité (1800-1980) est accueillie jusqu’au 29 avril par le musée d’art moderne de Wuhan. Ce bel événement artistique a été l’occasion d’un travail à la fois patrimonial, linguistique et interculturel mené par les élèves de la 6e à la 2nde de l’école française international de Wuhan qui s’est clôt avec une visite de l’exposition en compagnie des élèves de seconde du lycée chinois n°1.

Durant six semaines, les élèves, en groupe ou seul, ont consacré les heures d’AP à ce projet. Ils ont d’abord mené des recherches sur l’œuvre qui leur a été confiée et son artiste. Lors de cette phase de recherche, les élèves ont pu découvrir des artistes parfois peu connus, et accéder au sens d’œuvres qui pouvaient leur paraître assez hermétiques au départ. Il est toujours très satisfaisant de voir les élèves heureux de progresser dans leurs connaissances et leurs compétences.

Ils ont ensuite rédigé des textes explicatifs en français, anglais et chinois afin de préparer la réalisation finale sous forme de vidéos explicatives. L’encadrement conjoint des élèves par les professeurs d’histoire-géographie, de lettres, d’anglais et de chinois a permis de travailler pleinement de nombreuses compétences : parcours artistique et culturel, mais aussi compétences linguistiques dans les trois langues, à la fois à l’écrit et à l’oral, et utilisation des TICE, en pleine autonomie (démarche pédagogique de type tâche complexe).

Le mardi 6 mars, la visite de l’exposition avec les élèves chinois, en présence d’Olivier Guyonvarch, consul général de Wuhan et de Didier Kimmoun, attaché culturel, fut le point d’orgue de ce projet : nos élèves ont partagé leurs vidéos aux élèves chinois pour visiter l’exposition et échanger sur les œuvres. De leur côté, les élèves chinois ont présenté oralement, en chinois, français et anglais, des œuvres réalisées par les peintres du Hubei (région de Wuhan).

Dès le départ, nous avons conçu ce projet pour faire de l’art un pont entre nos deux cultures, nos deux langues, pour permettre aux élèves français et chinois d’échanger, d’apprendre à se connaître, de créer des liens. Cet objectif fut largement rempli, les élèves ont manifestement pris plaisir à rencontrer leurs pairs chinois, à échanger avec eux.