Mission laïque française

Le samedi 3 mars, les élèves de l’école Mlf-Renault sont montés sur la scène de l’American International School of Chennai pour leur spectacle annuel et le Soleil a brûlé les planches.

 Contribution de William Rol, directeur de l’école Mlf-Renault, Chennaï, Inde

Les élèves de l’école Mlf-Renault scolarisés à plein temps à l’American International School of Chennai suivent une double scolarité. Ce partenariat a permis la mise en place de projets pédagogiques communs aux deux écoles tels que l’obtention commune du label « école en poésie » du Printemps du Poètes et de l’OCCE ainsi que le label « Centenaire 14-18 » de la Mission du Centenaire. Deux labels obtenus en collaboration avec l’établissement américain entre 2015 et 2017.
Les interventions du Professeur Doressoundiram de l’Observatoire de Paris devant les élèves français de Chennai, mais aussi devant les élèves de High School de l’école américaine ont entraîné les élèves dans le système solaire.
Le Professeur a proposé une formation aux professeurs de l’école Mlf-Renault et a été la source d’inspiration pour toute l’équipe pédagogique et des élèves tout au long du développement du projet.

Un projet transversal en français et en mathématiques sur le thème de l’astronomie

Un projet pédagogique en deux parties
– une partie en expression écrite du CP au CM2 : écriture de textes, poèmes, saynètes sur le système solaire avec la mise en scène de ceux-ci pour un spectacle le 3 mars 2018, – une partie mathématiques en 6ème : découverte du système solaire en grade 6 dans les classes américaines, calculs d’échelles en classe de 6ème française pour permettre la réalisation d’une maquette qui sera exposée lors du Maker Carnival de l’Elementary School de l’AISCH le 10 mars et de la STEAM Fair le 15 mars, le festival scientifique du collège de l’école américaine. A l’école américaine, les classes de grade 6, en 6ème, vont profiter de l’occasion pour prendre les mesures de la maquette et retrouver par le calcul les échelles retenues par les élèves de l’école française.

Les élèves ont présenté le spectacle sur le système solaire le 3 mars 2018 sur les planches de l’Auditorium de l’école Américaine.

Le Soleil, tel un roi ou un pharaon, s’adresse aux huit planètes représentées par les dieux et déesses grecs correspondants. Chaque planète est interprétée par un élève qui répond au Soleil par le biais d’un poème qu’il a lui-même écrit en rimes. Des recherches en amont et des fiches d’identité sur chacune des planètes ont permis aux élèves d’écrire des poèmes très personnels et sensibles tout en donnant des informations scientifiques ou inspirées de la mythologie grecque.
Le public a découvert un ensemble cohérent du travail accompli et un rendu poétique par les textes et la mise en scène. Les neuf élèves sont tous ensemble dans un système solaire : chaque planète se présente devant le Soleil, puis ils finissent par bien se ranger dans l’ordre à partir de la phrase mémo-technique (petit clin d’œil au Pr. Doressoundiram !) : « Mathurin, viendras-tu manger jeudi sur un nuage ? » (Mercure – Vénus – Terre – Mars – Jupiter – Saturne – Uranus – Neptune).

Les étapes de l'élaboration du spectacle
En CP, après avoir découvert de nombreux albums et de livres documentaires adaptés à leur âge, les élèves ont choisi d’écrire une histoire d’amitié toute spatiale… euh, spéciale, entre Lucette la comète à lunettes et Adelaïde l’astéroïde qui a peur du vide. Les élèves de CP y ont mis tout leur cœur, et pas un « cœur de pierre », pour écrire une saynète pour laquelle le public n’est pas « resté de glace ». Les élèves de CE1-CE2, ont aussi fait l’étude de textes documentaires qui leur ont permis d’apprendre à mieux connaître les planètes du système solaire et leurs spécificités. Ils ont ensuite étudié des poèmes sur le thème de l’espace et ont choisi ceux qu’ils allaient interpréter sur scène pour le plaisir des spectateurs. En CM1-CM2, après la venue du professeur Doressoundiram, le projet sur le système solaire de la classe s’est inscrit dans une démarche transversale tout au long de l’année scolaire : – En sciences, sur le temps de lecture et d’expression écrite, les élèves ont découvert le système solaire à partir de fiches à compléter. Ils ont étudié le mouvement de la Terre autour du Soleil et en mathématiques, ils ont abordé les dimensions et distances des planètes par rapport au soleil avec notamment la recherche de la longueur en kilomètres du rayon de la Terre ou ranger les planètes de la plus proche à la plus éloignée du Soleil. – En vocabulaire, ils ont abordé des termes plus scientifiques comme pour la planète Terre : l’atmosphère, la lithosphère, l’asthénosphère, … – En histoire, à partir de fiches spécifiques, les élèves ont abordé rapidement la représentation du système solaire avec l’évocation de Copernic et de Galilée. – En poésie, les élèves de CM1 et de CM2 ont appris un certain nombre de poèmes sur le thème des planètes et le système solaire comme : « Les pommes de Lune » de Jean ROUSSELOT, « Le cosmonaute et son hôte » de Pierre GAMMARRA, « Astrorêve » de la classe primaire de RAMINVILLE, « Planète dis-moi » poème de l’association Pléiade de Nice. A partir du poème « Planète dis-moi », les élèves ont complété les tercets de ce poème avec les planètes manquantes et par un travail sur l’emploi des adjectifs qualificatifs. Ils ont pu répondre à un cahier des charges pour construire une pièce de théâtre pour le spectacle du 3 mars : « Planètes dites-moi ».

« Ce qui était vraiment bien, c’est que l’on a bien senti la cohérence entre les spectacles proposés par les différentes classes. » – une mère d’élève de CP
« Je crois vraiment que c’est plus facile pour les élèves d’apprendre et d’interpréter un texte qu’ils ont écrit eux-mêmes. » – un père d’élèves de CE1 et CM2
« Les parents ont fait de fabuleux costumes pour les élèves. » – un professeur
« C’est bien de pouvoir faire des sciences à l’école Mlf-Renault de Chennai » – les professeurs

A suivre : la réalisation de la maquette et sa présentation à l’école américaine…

Site de l’Observatoire de Paris