Mission laïque française

La remise de diplôme : une tradition… française

Remise de diplômes, Grand lycée franco libanais, juin 2017

Les élèves du réseau mlfmonde sont nombreux à vivre le rituel de passage que représente la cérémonie de remise de diplômes. Loin d'être une pratique courante de nos jours dans l'Hexagone, bien que son retour progressif soit remarqué, c'est pourtant en France qu'est née cette tradition, et non dans le monde anglo-saxon. Retour en photos sur quelques lancers de toges.

La cérémonie solennelle de remise des diplômes a été créée dès le début de la Renaissance par des étudiants de l’université de Paris. Complètement abandonnée en 1968, elle revient peu à peu dans les universités et grandes écoles françaises. En revanche, dans les établissements du réseau mlfmonde, c’est une tradition très observée : de Madrid à Beyrouth, en passant par Stavanger, San Francisco ou encore Dallas.

« Graduation » pour tous

La cérémonie de remise de diplômes ne coïncide pas toujours avec les diplômes obtenus ; il s’agit surtout d’une cérémonie qui vient parachever la fin d’un cycle d’études. Les élèves américains de Dallas International School, comme tous les établissements scolaires aux Etats-Unis, attachent une importance toute particulière à ces rituels de passage. Dès la fin du cycle de maternelle, l’élève endosse la toge et la toque et brandit fièrement son premier diplôme. Puis ce sera la fin du primaire, la fin du collège et l’étape ultime de la « graduation » pour les lycéens bacheliers.
C’est un rituel immuable qui précède la remise de diplôme au lycée international franco américain, tant pour les collégiens que pour les lycéens : le discours du chef d’établissement, Melinda Bihn, du Principal du Collège Fabrice Urrizalqui, d’un représentant du Conseil de gestion et du major de promotion (au nombre de deux cette année). Le Consul général, Emmanuel Lebrun-Damiens, était également présent à la cérémonie du 7 juin et a prononcé un  discours.
Ce rite de passage est emprunt de la même solennité et tout autant chargé d’émotion au sein des écoles d’entreprise. L’attachement à la structure scolaire est renforcé par le contexte même de l’expatriation. Au lycée français de Stavanger, les élèves de 3ème ont célébré la fin de leur scolarité au collège le 16 juin. Dans la salle de spectacle, ils ont retrouvé leurs parents, leurs camarades et tous les enseignants de l’établissement. Le chef d’établissement, Yann Meur, a ouvert la cérémonie en soulignant l’investissement et l’attitude exemplaires des élèves et a laissé la parole à deux d’entre eux qui ont tenu à adresser leurs remerciements à l’ensemble de l’équipe pédagogique. Le « diplôme de fin d’études au collège » signé par tout le personnel de l’école leur a été remis et un goûter convivial a réuni l’ensemble de la communauté scolaire.

Derniers du siècle, premiers du futur

La cérémonie de remise de diplômes concernent tous les établissements du Liban. Le Grand lycée franco libanais à Beyrouth a célébré l’événement le 11 juin, avant le résultat des examens, devant un parterre de personnalités libanaises et françaises. La devise de la promotion 2017 a été découverte par le proviseur Brice Lethier et Serge Tillmann, conseiller culturel adjoint : « Derniers du siècle, Premiers du futur », les bacheliers étant nés pour une grande majorité d’entre eux en 1999. Au lycée franco libanais Habbouche Nabatieh, la fête de promotion des terminales s’est déroulée le 17 juin en présence du Maire de Habbouche. Parents, professeurs, amis, famille et anciens élèves étaient réunis pour fêter et rendre hommage à la promotion 2017. Après les traditionnels discours en français, arabe anglais et espagnol (fidèles à la devise de la Mission laïque française « deux cultures 3 langues »), et quelques interludes musicaux, le proviseur Fabrice Chaudron a remis aux élèves leurs diplômes de fin d’étude. La soirée s’est terminée avec un magnifique feu d’artifice.

Graduación et emoción

La cour du Lycée français Molière, à Villanueva de la Cañada, a accueilli familles et amis pendant cette journée si spéciale pour la cérémonie de « graduación » en l’honneur des bacheliers qui ont obtenu leur diplôme de fin d’études secondaires. C’est une véritable célébration de la communauté scolaire dans son ensemble. On remercie les élèves d’autres classes qui se sont engagés dans diverses actions telles des concours, tournois, actions solidaires, on salue l’engagement des enseignants qui terminent leur parcours professionnel, avec émotion et humour. Dans leurs discours, le proviseur Dominique Javel, le conseiller principal d’éducation M. Boira et la présidente de l’Association de Parents d’élèves Mme Oliva, ont chacun adressé leurs félicitations aux bacheliers ainsi que leurs vœux d’encouragement pour la suite de leur parcours universitaire. Les professeurs principaux de chaque classe ont ensuite remis les diplômes de fin d’études aux élèves qui, à la fois tristes de partir mais soulagés d’avoir terminé la pénible semaine des examens du Bac et remplis d’espérance pour leur avenir, ont exprimé avec humour et affection leur reconnaissance et satisfaction pour ces 15 années d’enseignement reçues au Lycée français Molière. A Tenerife, la quatrième édition de remise des diplômes de Bachibac a constitué un moment fort à partager avec les camarades d’enfance et les familles des élèves du Collège Mlf Jules Verne. L’occasion aussi pour les jeunes diplômés de remercier le proviseur et les professeurs de leur engagement dans la transmission des connaissances, des méthodes de travail et des valeurs qui permettent de mieux appréhender le vaste monde. Dans le Salon d’Actes de la Faculté de Journalisme de l’Université de La Laguna, l’événement a été d’autant plus important et émouvant pour toute la communauté scolaire qu’il clôturait le projet pédagogique de la quatrième promotion (2003-2017) et que tous les élèves ont brillamment obtenu leur double diplôme de Bachillerato espagnol et Baccalauréat français. À cette occasion, le proviseur Hervé Saint Mézard, le consul de France de Tenerife Francisco de Esteban García et Don Carlos Alonso, président du Cabildo de Santa Cruz de Tenerife, ont prononcé un discours.

L’Ecole comme lieu de vie, d’interactions et de construction de soi, où l’on ponctue les grandes étapes de l’apprentissage par une reconnaissance des apports mutuels entre élèves et professeurs en intégrant les parents comme partenaires de la réussite des élèves. La cérémonie de remise de diplômes clôt un chapitre, en ouvre un nouveau, renvoie à chacun une image positive des études, entretient le besoin de repères et de valeurs fortes.

Photos:
mlfmonde/lycée Molière Villanueva/Damien Feron
mlfmonde/lycée français de Stavager/DR
mlfmonde/LIFA San Francisco/DR
mlfmonde/Dallas International school/Douglas Lee
mlfmonde/Collège Jules Verne Santa Cruz de Tenerife/DR
mlfmonde/lycée franco libanias Habbouche Nabatieh/D
mlfmonde/Grand lycée franco libanais Beyrouth/DR