Mission laïque française

Shenyang : lieu d’échanges éducatifs

L'école d'entreprise Mlf-Renault de Shenyang, hébergée sur le site de l'école internationale de Yucai, a pu reprendre des activités en commun avec les élèves partenaires. Sciences, culture, ou sport, les interactions entre les élèves favorisent l'interculturalité.

Science Fair

Le 21 mai, la section internationale de l’école de Yucai organisait une journée dédiée aux sciences Science Fair. Sur la base du volontariat, les élèves de l’école française internationale MLF-Renault étaient invités à participer. Tous ont souhaité présenter une expérience, un objet technique ou un projet illustrant un phénomène scientifique.

Sous l’égide de leurs professeurs, les élèves de l’école d’entreprise se sont grandement investis pour cet évènement. Devant leurs camarades et le jury, ils ont montré, en anglais, l’étendue de leur savoir et de leurs talents. Au programme :  le système solaire, la conductivité de l’eau, les éruptions volcaniques, le moteur à explosion, les fossiles, l’encre magique ou encore le cycle de l’eau. Tous distingués, les élèves ont montré leurs aptitudes à s’exprimer en public, en anglais, sur des sujets bien maitrisés.

À corps et à cœur

Depuis le mois de mars, les restrictions sanitaires ont été assouplies. Les activités en commun avec les élèves de Yucai ont repris. Rencontres sportives, événements en lien avec une cause caritative, les élèves ont apporté leur soutien. Lors de la Charity Fair du 26 mai, pour la scolarisation d’enfants défavorisés, les élèves ont largement contribué à la cagnotte.

Culture partagée

L’hébergement de l’école dans une structure telle que Yucai permet aux élèves de découvrir les traditions du pays d’accueil. Ce fut le cas récemment lors du Dragon Boat Festival (inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité). Des élèves du collège de la section internationale sont venus présenter l’histoire et les traditions liées à cette célébration. Les occasions ne manquent pas de se retrouver autour des fêtes chinoises qui rythment la vie locale. Régulièrement, les enfants se ont des activités communes : visite au musée, initiation à des techniques artistiques locales… Autant de moments d’échanges qui favorisent les échanges interculturels avec les élèves de l’établissement partenaire.
Au sortir de la pandémie, la communauté scolaire au complet pourra à nouveau se retrouver pour les grands événements et encourager les élèves dans leurs actions.

Une contribution d’Arnaud Glouzouic, directeur de l’école française internationale Mlf-Renault