Mission laïque française

Les AESH : une aide humaine au service de l’inclusion

Les Accompagnants d'Elèves en Situation de Handicap jouent un rôle important en classe. Quelles sont leurs missions et conditions d'exercice ?

Dans le cadre de l’école inclusive, il peut être nécessaire de faire appel à une aide humaine supplémentaire, pour assister un ou plusieurs enfants.

On parle alors d’AESH ou AESH mutualisé.e.

Tout d’abord, que signifie AESH ? Il s’agit d’un.e accompagnant.e d’élève en situation de handicap. Auparavant on appelait cette fonction AVS (Auxiliaire de vie scolaire). Un distingo basé surtout sur la nature de l’employeur : contrat d’insertion via Pôle emploi pour les AVS et Education nationale pour les AESH.

A l’étranger l’AESH est, dans la grande majorité des cas, employé.e directement par la famille, avec un contrat à la personne.

Quel est le rôle de l’AESH ? Accompagner l’élève en situation de handicap, sans se substituer à lui, c’est-à-dire en l’aidant à développer son autonomie.

L’AESH assure sa mission sous la responsabilité de l’enseignant.e.

Ses missions sont de plusieurs ordres : aide aux apprentissages, aide dans les activités quotidiennes, aide à la vie sociale.

Pour pouvoir exercer au sein de l’établissement, il est nécessaire au préalable :

  • de définir les besoins de l’élève en équipe éducative et de formaliser l’aide dans l’emploi du temps
  • d’établir un PPS. Les familles françaises peuvent bénéficier d’une bourse sous conditions et en lien avec une MDPH
  • de signer une convention établissement/ AESH / famille
  • d’établir une relation de confiance et de coordination entre enseignant.e/ AESH /enfant-famille

Pour aller plus loin :

Une présentation du métier de l’AESH et du travail avec l’enseignant.e

Une plaquette métier à imprimer

Modèle de convention pour l’intervention d’un.e AESH au sein de l’établissement

le GEVA-SCO, un document essentiel pour l’évaluation des besoins de l’élève