Mission laïque française

L’école de Bata fête la francophonie

Les élèves de l'Ecole française de Bata ont adapté un conte africain en court-métrage. Une production met la francophonie à l'honneur !


Treize élèves de CE2-CM1-CM2 de l’école française de Bata Mlf-Sogea Satom ont réalisé un film avec des marionnettes dans le cadre de la semaine de la francophonie.

Les élèves sont partis du texte original et ont confié les passages narratifs à une marionnette chargée de raconter une partie de l’histoire. Les passages descriptifs ont été supprimés et les dialogues ont été développés. Les grandes étapes de l’adaptation : réécriture du texte, enregistrement de la bande son du film, réalisation des décors et fabrication des marionnettes des personnages de l’histoire, manipulation des marionnettes sous l’objectif de la caméra, montage du film. Deux enseignants ont encadré ce travail réalisé dans le cadre des activités périscolaires.

Synopsis : Un jour, deux compagnons s’en allèrent chercher fortune. L’un était bon et l’autre était méchant. Sur leur route, ils rencontrèrent un vieil homme affamé et assoiffé. Le Bon s’arrêta pour lui venir en aide, tandis que le Méchant haussa les épaules et passa son chemin. Après l’avoir secouru, le Bon reprit sa route sous la bénédiction du vieillard. Notre bon compagnon ne tarda pas à trouver l’amour, la richesse et le pouvoir. Tandis que le Méchant, entraîné par son égoïsme et sa cupidité, connut un destin bien différent…

Le Bon et le Méchant

Les amoureux des marionnettes reverront avec plaisir la production de l’année dernière, également adaptée d’un contre traditionnel, Le violon magique.

Un grand bravo à tous les élèves et aux enseignants pour cette belle mise en images qui contribuera à embellir la période de confinement que nous traversons.