Mission laïque française

Des documents pédagogiques accessibles : comment faire ?

Avec le numérique, les enseignant.e.s mettent en oeuvre des propositions pédagogiques variées à destination de leurs élèves. Ces documents, ils les sélectionnent et les construisent selon des intentions didactiques et pédagogiques. Il faut cependant aussi veiller à ce que ces documents soient « accessibles » c’est-à-dire lisibles, compréhensibles, utiles pour chaque élève. Voici quelques conseils et précautions pour ce faire.

  • se méfier des distracteurs sur le web et ne pas sacrifier le sens à la beauté du document : une fonction qui clignote est-elle vraiment indispensable ? le contraste des couleurs est-il suffisant ? Un « truc » pour le savoir : imprimez en noir et blanc le document, s’il reste lisible, c’est bon ! Si vous écrivez du texte sur une image, est-ce bien lisible ? Pourquoi écrivez-vous du texte sur l’image ? Attention aux musiques de fond, il faut respecter un écart de 20 décibels ; elles sont souvent inutiles (et parfois utilisées illégalement !) et gênent la compréhension. Vous adorez utiliser des Padlet et des Genially ? Faites le test de n’y naviguer que d’une seule main ou seulement avec les touches du clavier, sans la souris. Si vous y arrivez, c’est que votre document est accessible !
  • dans la mesure du possible, construisez un document numérique en faisant tenir les documents les uns à la suite des autres. Regardez ce qu’une enseignante conseille à ses élèves DYS de faire quand ils reçoivent un corpus de texte photocopié (Guide de survie pour l’élève DYS au lycée) :
  • donner les supports de cours en version numérique modifiable (pas seulement en PDF) pour que l’élève l’adapte selon ses besoins (police, taille, interligne, bords, couleur…). Un très bon outil gratuit pour adapter ses supports est le « ruban word /open office » de Cartable fantastique qui se télécharge dans le logiciel de traitement de texte. Il permet aussi des adaptations pour les maths.
  • dialoguer avec l’élève sur ses préférences : la carte mentale ou un tableau peuvent aider un élève à vous répondre, mieux que si on lui demande uniquement la réponse sous forme d’un paragraphe. Il s’agit de prévoir ce que l’on veut évaluer.
  • Dans l’outil word, la fonction « dicter » permet de dicter du texte très facilement, en plusieurs langues. Cela pourra soulager vos élèves. Vous pouvez aussi l’activer lors d’une présentation d’un ppt, ce qui est très pratique pour garder trace de ce que vous aurez dit.
  • On trouve aussi la fonction « utiliser les sous-titres » dans un ppt ce qui permet aux élèves de suivre votre parole si vous projetez en visio un document ! Pour ces deux outils, cf le document : Tutoriel accessibilité Microsoft

Pour approfondir votre connaissance des pratiques d’accessibilité, un document a été édité par le Ministère de l’éducation nationale français : A2RNE comme adaptabilité et accessibilité des ressources numériques pour l’éducation. Il donne plein de pistes !

Consulter A2RNE