Mission laïque française

Les classes du réseau mlfmonde ont fêté le poésie, à l'occasion du printemps des poètes ; quelques exemples pris ça et là où l'on voit que la beauté, thème de l'édition 2019, peut se dire, s'écrire, se déclamer dans toutes les langues.

Quelques illustrations des actions menées au sein des établissements de la Mission laïque française à l’occasion du printemps des poètes.

À Saragosse, au lycée Molière

Trois élèves récitent de la poésie dans les trois langues : français, espagnol et anglais.

À Reús, Florence, Shenyang

À l’occasion du Printemps des Poètes, les élèves du primaire du Collège français International Marguerite Yourcenar de Reús ont offert à leurs camarades, aux parents à la sortie de l’école mais aussi aux habitants de Reús leurs poèmes en français, en anglais, en espagnol et en catalan.

Les classes de l’école Victor Hugo de Florence ont fêté le Printemps des Poètes le premier jour du printemps. De la Petite section à la Troisième, les classes ont découvert, appris ou créé des poèmes, en français, italien et anglais, et parfois, elles les ont composés en deux langues. Les élèves ont déclamé leurs poèmes dans le jardin de l’école, durant les récréations puis les ont exposés dans l’école. Les élèves de maternelle ont offert des poèmes à leurs camarades des classes élémentaires et du collège et des parents sont venus présenter des poèmes dans leurs langues maternelles diverses : russe, portugais…

L’école française internationale Mlf  de Shenyang a invité ses camarades de la section internationale de la Northeast Yucai School à échanger, partager et produire autour de ce thème. C’est ainsi qu’au gré des lectures faites aux élèves, d’ateliers d’écritures poétiques et de séances de calligraphie, les élèves de la maternelle au lycée ont produit des acrostiches, des cadavres exquis et des textes poétiques. Le lundi 25 mars, les productions ont été accrochées collectivement sur l’arbre à poèmes. Une belle diversité de langues – français, anglais, chinois, japonais et coréen – pour exprimer l’universalité de la beauté.

À Valladolid, au lycée français Mlf Castilla y Leon