Mission laïque française

Axe 1 – S’exprimer

La politique d'enseignement des langues est le pilier central de cet axe des orientations pédagogiques du réseau mlfmonde. La langue française, principal vecteur des enseignements, est la clé des apprentissages. Sa maîtrise est étayée par la place accordée aux langues nationales des pays hôtes. Par ailleurs, l'anglais, véritable langue internationale des échanges, ne peut être négligée. Le multilinguisme de nos élèves est une richesse que nos établissements cultivent. Il est aussi la marque d'une véritable éducation internationale.

La langue française est présente dans tous les usages collectifs. Elle est le socle de notre projet pédagogique. L’ensemble des personnels et la communauté éducative s’engagent à veiller à la qualité de sa transmission à l’oral comme à l’écrit. Au-delà d’être un outil de communication les élèves comprennent que le français est la langue de la connaissance et de la culture, mais aussi de la réflexion, de l’esprit critique et du débat, toutes trois compétences fondamentales aux citoyens de demain qu’ils seront.

La politique d’enseignement des langues vivantes est un élément central de l’offre pédagogique des établissements du réseau mlfmonde. Cet enseignement est d’abord conçu comme l’apprentissage de vecteurs de communication, mais aussi comme celui de cultures, d’histoires et de sociétés différentes. Dans cette perspective la langue native de nos élèves, pour la majorité d’entre eux il s’agit de la langue nationale, est valorisée. Les langues nationales des pays qui accueillent nos écoles sur leur sol constituent la seconde langue d’enseignement car il ne s’agit pas d’enseigner uniquement la langue mais d’enseigner aussi dans la langue cible. Le réseau mlfmonde a fait résolument le choix de favoriser un enseignement plurilingue dans lequel l’anglais a toute sa place. Langue internationale des échanges et du commerce, mais de plus en plus langue internationale de la science, sa maîtrise est désormais un pré-requis pour tous.

Notre ambition pour une éducation internationale se manifeste ainsi par l’introduction de classes trois langues au Maroc et en Italie mais aussi par le développement volontariste des sections internationales et de l’Option Internationale du Baccalauréat (OIB), en particulier dans les pays arabophones.