L’enseignement français à l’étranger : atout de réussite universitaire et de mobilité internationale

Salle du Conseil économique et social des Nations Unies

Chaque année, la Mission laïque française réunit en congrès l’ensemble de ses personnels d’encadrement autour d’un questionnement sur les enjeux de l’enseignement français dans le monde, sur la façon d’y répondre dans la concurrence internationale, et d’y mobiliser les partenaires institutionnels. Ce congrès 2017, qui a réuni plus de 250 personnes du 10 au 12 avril, a été construit comme une réunion de réflexion ouverte, sincère, prospective et donc ambitieuse pour mesurer la valeur de l'enseignement français dans le monde, et les chances qu'il aura, dans un environnement de plus en plus concurrentiel, de conserver sa place dans les années à venir, et à quelles conditions.

La Mission laïque française avait choisi New York car, comme l’affirme son directeur général Jean-Christophe Deberre, « il nous a semblé qu’observer l’école française depuis les États-Unis, qui restent sans doute le donneur d’ordre le plus important du monde, dans les domaines économiques, culturels ou éducatifs, était une conjugaison propice à délivrer des messages sur nous-mêmes ».

Le congrès a pu compter sur la présence très forte des personnels de l’Education nationale, des recteurs de nos académies partenaires, de la directrice générale de l’enseignement scolaire, Florence Robine, pilote pédagogique des établissements scolaires français dans le monde.

Un état des lieux de l’enseignement supérieur dans le monde

La journée inaugurale du congrès, organisée au siège des Nations Unies, rappelant ainsi le sens que revêt cette institution aujourd’hui et son engagement au service de l’éducation, avait pour objectif de poser la question de la valeur objectivement mesurable de l’enseignement scolaire français dans le monde, au regard des grandes tendances concernant l’attractivité relative des modèles d’enseignement supérieur.

La matinée fut marquée par une conférence liminaire du ministre libanais de l’Éducation nationale, Marwan Hamadé, « francophone accompli et observateur avisé des glissements culturels et linguistiques qui ne manquent pas se produire au Proche-Orient ».

L’attractivité de la France et de ses territoires a été mise en perspective au travers d’interventions d’enseignants-chercheurs, de représentants de nos académies partenaires et de praticiens issus du monde de l’enseignement supérieur, tel que Jean-Michel Blanquer, invité en tant que directeur de l’ESSEC et tout récemment nommé ministre de l’Education nationale.

Des acteurs de terrain ont également été invités à intervenir : les proviseurs de nos lycées de Beyrouth, Saragosse, Alexandrie et Casablanca, ont ainsi apporté un éclairage concret, aux côtés d’anciens élèves, sur le rôle essentiel joué par le chef d’établissement dans l’accompagnement des élèves et sur les atouts que représente une scolarité dans un lycée français international pour un parcours post-bac.

Promouvoir et adapter le programme français dans le contexte international

Le constat est habituellement fait que les atouts de l’enseignement français reposent principalement sur la réputation de son école maternelle, son ancrage humaniste et certains marqueurs qui le caractérisent comme l’enseignement de la philosophie. Les réformes en cours y introduisent désormais le numérique éducatif. De la même façon, la Mlf fait de l’apprentissage des langues une priorité absolue. Autant de sujets qui ont fait l’objet de conférences et de forums questionnant eux aussi les conditions dans lesquelles ces atouts peuvent véritablement constituer une valeur ajoutée par rapport à d’autres modèles scolaires.

Vers un nouveau concept pour la Mission laïque française : le « lycée français international »

En souhaitant inscrire sous le vocable de « lycée français international » l’ensemble de ses propres établissements, la Mlf prend le pari que l’avenir se jouera sur la valorisation de la tradition française et sa capacité d’adaptation. Cette démarche invite des forces jusqu’ici relativement indifférentes à l’enseignement français à l’étranger à se mobiliser autour de cet enjeu : l’université et la recherche, dont l’école française à l’étranger doit illustrer le « savoir-faire curieux » au travers de l’innovation et de la formation.

Un mot-clé : coopération

C’est avant tout le terme de « coopération » que Jean-Christophe Deberre retient de cet événement marquant de la vie de notre association : « Rassembler nos forces, nos institutions, pour les réunir autour de l’enjeu de la présence culturelle française dans le monde dans dix, vingt, trente ans. Abaisser les barrières entre des institutions qui ne se parlent pas suffisamment pour enrichir la réflexion, équiper et accompagner les professeurs, les proviseurs. C’est-à-dire d’un côté l’université, de l’autre côté le monde scolaire, qui ont besoin de travailler main dans la main ».

Toutes les conférences et interviews du congrès :

(cliquer en haut à gauche du lecteur pour découvrir l’ensemble de la liste de lecture)

 

 

 

Crédits photo :  ©mlfmonde/mario zanaria, victor ferreira

Le site dédié au congrès 2017

Le détail des congrès précédents

actualités

15 décembre 2017 ÉtablissementsParents 13 élèves du Lycée français international Molière de Madrid vivent au rythme canadien pour un semestre Le lycée Molière a fait de ses programmes de mobilité internationale un des axes fort de son projet.
Escape room à l'Ecole française internationale de Wuhan, 2017
14 décembre 2017 EntreprisesÉtablissements Une escape room géante à l’Ecole française internationale de Wuhan Cet automne, les enseignants et les élèves de l'EFIW ont voulu faire entrer les parents dans l'école d'une manière différente : en les plongeant dans un monde dont ils étaient les héros...
05 décembre 2017 Actions et concoursAxe2-citoyenneté Mémoire et solidarité à l’école Mlf-Areva d’Aiken Un travail de mémoire mené par les élèves de l'école Mlf-Areva et ceux de la Kennedy Middle School, à Aiken.
Stage neurosciences éducatives, Dallas International School, novembre 2017
04 décembre 2017 Axe3-autonomieÉtablissements Un stage autour des neurosciences éducatives dans le réseau Nord-Américain Dallas International School a accueilli du 15 au 17 novembre 2017 Pascale Toscani, maître de conférence à l'Université Catholique de l'Ouest (Angers) et responsable du GRENE.
©Pulse production
29 novembre 2017 Établissements La Mlf au Marathon de Beyrouth Comme chaque année, le marathon de Beyrouth réunit professionnels et amateurs de course à pied. Parmi les 48000 participants, des personnels de six établissements du réseau Liban de la Mlf.
Opération 1000 chercheurs dans les écoles, EFIW Wuhan Chine, 2017
27 novembre 2017 Actions et concoursAxe2-citoyenneté 1000 chercheurs dans les écoles, et deux à l’EFIW Deux chercheurs des laboratoires de l'AFM-Téléthon sont allés à la rencontre des élèves de l'école française internationale de Wuhan (Chine).
Cantine du Lycée français de Tenerife Jules Verne - nov 2017
24 novembre 2017 Axe2-citoyennetéÉtablissements Le lycée français de Tenerife adopte le dispositif « Eco comedor » Le Lycée français Jules Verne est le 1er lycée privé de Tenerife à avoir adopté pour sa cantine, le dispositif ECO COMEDOR développé par le gouvernement des Canaries.
22 novembre 2017 Axe3-autonomieÉtablissements Suivre les cours depuis l’hôpital grâce à un robot de téléprésence Un élève du Grand lycée franco-libanais de Beyrouth peut désormais poursuivre sa scolarité pendant son hospitalisation.
20 novembre 2017 ÉtablissementsInstitutionnel Jean-Michel Blanquer sur le stand de la Mlf au Salon Educatec-Educatice Le ministre de l'Education nationale au Salon Educatec-Educatice.
17 novembre 2017 Actions et concoursAxe1-expression Remise des prix du concours Traductio au Salon du Livre Francophone de Beyrouth Les lauréats du concours Traductio au salon du livre de Beyrouth.

toutes les actualités