Mission laïque française

Les 16 et 17 octobre, les professeurs des lycées Charles de Gaulle (Dijon), Nahr Ibrahim (Liban), de Louis Massignon (Casablanca, Maroc) se sont retrouvés au Lycée français d'Alexandrie pour préparer les "chemins du savoir".

Le projet Langues et cultures méditerranéennes a pris corps au sein du partenariat établi en 2015 entre le lycée international Charles de Gaulle de Dijon et le lycée français d’Alexandrie, et s’est développé en accueillant le lycée français international Louis Massignon, de Casablanca, en avril 2017.

Il a pris la forme, dans le cadre du partenariat avec Alexandrie et Casablanca, d’un projet intitulé « Dans les pas du Destin ». Il s’agit ainsi d’un voyage dans les textes fondateurs, de la culture grecque jusqu’à l’Andalousie arabo-musulmane d’Averroès. La figure de ce dernier nous permet de réfléchir, en horizon d’un parcours graduellement conduit, sur la question de la conciliation de la foi et de la raison (en s’appuyant sur Le discours décisif d’Averroès, sur des mentions à l’œuvre d’Aristote et sur le film de Chahine).
Jean-Claude Meunier-Lariotte, proviseur du lycée Charles de Gaulle – Dijon

Après différentes rencontres ces deux dernières années, notamment un voyage à Cordoue (en mars 2018) concernant les élèves des trois établissements, il y eut le Séminaire du 4 au 7 février 2019 – Dijon.

Parmi les moments forts de 2019, on pense au Congrès Mlf/OSUI (4-8 avril) qui a fait résonner les voix des acteurs du projet. Avec Jérôme Le Bars, proviseur du lycée français d’Alexandrie, Jean-Claude Meunier-Lariotte, proviseur du lycée international Charles de Gaulle de Dijon, Azzedine Lalou, élève de première et Bouchaib Boufernana, enseignant d’arabe, lycée français international Louis Massignon, Casablanca.

Les 16 et 17 octobre, les professeurs des lycées Charles de Gaulle de Dijon, Nahr Ibrahim (Liban), de Louis Massignon (Casablanca, Maroc) se sont retrouvés au Lycée français d’Alexandrie pour préparer la rencontre des lycéens « Langues et cultures méditerranéennes, les chemins du savoirs » qui se tiendra à l’Institut du Monde Arabe les 10 et 11 février prochain à Paris. Au cours de cette rencontre, les élèves assisteront à des conférences universitaires, présenteront leurs propres recherches et  participeront à des activités autours des thèmes travaillés au cours de l’année.

Le thème principal : Les chemins du savoir – Ruptures et continuités en Méditerranée de l’Antiquité à nos jours posera trois grands axes à décliner en fonction des contextes scolaires/culturels et des objectifs et capacités visés. 
– Comment la notion du bonheur a-t-elle été perçue en Méditerranée de l’Antiquité jusqu’à nos jours ?
– Peut-on parler de convergences et/ou de divergences dans le domaine de l’art en Méditerranée ?
– La pluralité linguistique est-elle source de fractures ou d’enrichissement en Méditerranée ? 

Ces questionnements permettront à l’élève d’acquérir une culture philosophique, historique, littéraire et artistique, de développer l’esprit critique et d’approcher différents systèmes linguistiques (arabe, langues anciennes, français). Amener les élèves à faire le lien entre les différents enseignements, notamment le lien entre les humanités et les sciences est un des objectifs visés dans cette démarche. En outre, dans la perspective du grand oral du baccalauréat, cela constituera une initiation à la prise de parole.

Merci à Jérôme Le Bars, proviseur du lycée français d’Alexandrie