Mission laïque française

La Mission laïque française poursuit son développement avec Proparco

Avec un financement global de 65 millions d’euros accordé à la Mission laïque française pour des projets au Maroc, en Côte d’Ivoire, au Liban, en Egypte et en Ethiopie, Proparco soutient l’essor d’une éducation innovante en Afrique et au Moyen-Orient. Ce financement s’inscrit aussi dans le cadre du plan de développement de l’enseignement français dans le monde décidé par les pouvoirs publics.

Malgré la forte augmentation du taux de scolarisation ces dernières années, les pays émergents restent confrontés à deux défis majeurs : le maintien des enfants dans le système scolaire, et l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Dans ce contexte, l’éducation privée permet d’élargir l’offre éducative et représente une offre complémentaire de qualité.

L’équipe de la Mlf et de Proparco pour la signature officielle du nouveau partenariat

L’enseignement français fait partie de longue date du panorama de l’éducation privée à l’étranger, et la qualité pédagogique de ses écoles est reconnue. Créée en 1902, la Mission laïque française (Mlf) est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, opérant et appuyant un réseau de 133 établissements d’enseignement français à l’étranger avec l’objectif de scolariser des élèves locaux. Elle scolarise plus de 60 000 élèves dans 39 pays, dont 30 000 dans ses propres établissements. Autour de la laïcité, la Mlf a développé une pédagogie multiculturelle, renforcée par l’apprentissage de trois langues: scolarisés en français, les élèves étudient aussi dans la langue et la culture du pays d’accueil et l’anglais.

A travers un financement global de 65 millions d’euros, Proparco accompagne la modernisation et l’élargissement du réseau de la Mlf, notamment dans des pays non francophones comme l’Ethiopie et l’Egypte. Un prêt de 60 millions d’euros financera les projets de réhabilitation et d’agrandissement du lycée Français d’Addis-Abeba et du lycée Verdun à Beyrouth, la construction permettant le doublement de l’effectif scolaire du lycée Français d’Alexandrie, et enfin la relocalisation de l’école primaire André Malraux de Rabat sur le campus agrandi du secondaire.

Une subvention complémentaire de 5 millions d’euros contribuera à financer le développement de deux centres de formation régionaux pour enseignants, au Maroc et en Côte d’Ivoire, ainsi qu’un programme d’efficacité énergétique et de développement durable pour accompagner la Mlf  dans certains des projets de construction financés par Proparco.

Un projet innovant, aux impacts économiques, sociaux et environnementaux

Le financement de Proparco répond à un besoin d’éducation de qualité dans les géographies ciblées, marquées par une demande en croissance. Il contribuera à améliorer l’offre éducative avec la rénovation et l’augmentation de capacité des établissements, et soutiendra également le rayonnement de la francophonie.

La mise en place de centres de formation destinés aux enseignants de la Mlf et d’autres établissements privés, au Maroc et en Côte d’Ivoire, contribuera à améliorer la qualité de l’éducation en permettant à plus de 7 000 enseignants de bénéficier sur 5 ans d’une formation qualifiante et/ou diplômante axée sur la pédagogie.

Grégory Clemente et François Perret signenet la nouvelle convention qui lient Proparco et la Mlf

Ce projet pourrait aussi permettre de soutenir jusqu’à 5 000 emplois. En outre, la composante du projet dédiée à l’efficacité énergétique devrait avoir un impact positif en matière d’évitement ou de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux effets du changement climatique, grâce à l’amélioration de la performance énergétique et environnementale et aux certifications environnementales des bâtiments, notamment en Egypte, en Ethiopie et au Maroc.

À  ravers ces effets, le projet contribuera donc à plusieurs Objectifs de développement durable (ODD) :

  • 4 – Education de qualité,
  • 8 – Emploi décent et croissance économique,
  • et 13 – Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques.