Mission laïque française

Fraternisation et mémoire européenne : émission de radio live

Le second volet du projet Fraternisation et mémoire européenne, labellisé Mission du Centenaire, s'est déroulé sous plusieurs formes : exposition, rencontres et émission de radio en public.

La seconde étape du projet Fraternisation et mémoire européenne labellisé Mission du Centenaire s’est déroulée le 7 mai à l’école d’entreprise Total Mlfd’Aberdeen (Royaume-Uni) devant un important auditoire. Pour rappel, ce projet avait pour ambition d’associer des élèves de différentes nationalités européennes présentes dans l’établissement autour du thème des fraternisations pendant la Première Guerre Mondiale afin d’en expliciter les enjeux mémoriels passés et actuels.

Après un entretien exceptionnel en février dernier avec le Président François Hollande et l’acteur écossais Gary Lewis (voir notre article), il s’agissait cette fois de permettre à l’ensemble des élèves de présenter leurs travaux devant des spécialistes pour approfondir leur réflexion et mieux cerner certains aspects du sujet.
L’émission a été précédée d’une exposition organisée par les élèves retraçant les différentes étapes du projet et de nombreux objets de la Première Guerre Mondiale collectés par les élèves ont également été exposés.

Invités à l’émission de radio publique, Rémy Cazals, historien français, spécialiste de la grande guerre et professeur d’histoire à l’université de Toulouse, Thomas Weber, professeur d’histoire et d’affaires internationales à l’université d’Aberdeen et Don Mullan, auteur irlandais et responsable de nombreux projets avec l’UNESCO. Leur présence, leur proximité avec les élèves et la qualité de leurs interventions ont été un atout majeur dans la réussite de cette soirée.

L’organisation de ce radio show a été un véritable challenge pédagogique, technique et logistique que les élèves français et britanniques ont su relever avec sérieux et enthousiasme : une émission de près d’heure en anglais et en français qui aborde le contexte historique des épisodes de trêve et de fraternisation, les moments de fraternité et d’humanité entre les soldats pour conclure sur les enjeux mémoriels de cet événement.

La qualité de l’émission et du projet dans son ensemble a été saluée de façon unanime par les équipes pédagogique et administrative d’Albyn School, les parents d’élèves et les responsables de l’entreprise présents lors de l’événement.

Contribution de Victor Richert, professeur d’histoire-géographie en charge du projet