Mission laïque française

Petite école d’Hydra – Mlf

École d'entreprise
Algérie |  Alger 00h
Petite école d'Hydra Mlf (Alger)Petite école d’Hydra – Mlf

Niveaux d'enseignement

De la Petite Section au CM2

Niveaux homologués

Primaire

Nombre d'élèves

193

Langues enseignées

Arabe, anglais

Examens préparés

Certifications en langues : anglais (Cambridge English)

Date de création

2006

Date d'entrée dans le réseau

2006

Chef d'établissement

Diane Rouby-Tripodi


Transport scolaire

non

Restauration scolaire

oui

Le 17 septembre 2005, la Mission laïque française a ouvert la Petite École d’Hydra, à Alger, répondant ainsi à la démarche que des parents français expatriés par un nombre important d’entreprises avaient engagée auprès de l’ambassadeur de France en Algérie.

La ville d’Alger ne disposait jusqu’alors que d’un lycée rattaché à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) sans possibilité de scolariser un enfant à l’école primaire. Complétant l’action du ministère des Affaires étrangères qui ouvrira, chaque année, un niveau supplémentaire en collège, la Mission laïque française s’est donc attachée à ouvrir une école maternelle et primaire.

La structure financière de l’école d’Hydra s’appuie sur l’Association de la Petite École d’Hydra, qui a élu un comité de gestion, représentant les seize entreprises dites fondatrices (Renault, Peugeot, Michelin, Total, Schlumberger, BNP Paribas, Société Générale, CFAO, Accor, Sanofi, Bouygues, Danone, Wataniya, Schneider Electric, Razel, Promasidor), et les huit entreprises partenaires (Alcatel, Suez, Bergerat Monnoyeur, Lafarge, Saipem,Tango, General Electric et Kou GC ) et, d’autre part, sur celle d’un établissement scolaire de l’Office Universitaire et Culturel de la France en Algérie (OUCFA) avec lequel la Mission laïque a signé une convention.

Pour les classes de primaire, huit enseignants titulaires du ministère de l’Éducation nationale ont été recrutés grâce à une convention entre le Comité de gestion et la Mlf.