Mission laïque française

Dismoi10mots, école française Djeddah, mars 2017-9664

L'introduction du thème de la programmation dans une classe de l'école française internationale de Djeddah a rencontré celui du concours des dix mots auquel la classe a participé.

Mme Defives, professeur des écoles à l’École Française Internationale de Djeddah a fait travailler ses élèves de GSE/CPE sur un projet alliant divers domaines d’apprentissages : Français, Mathématiques, Questionner le monde et Enseignements artistiques. Ce projet a été intégré dans le projet global de l’année sur les robots et la programmation : séances de programmation, lectures d’œuvres, réalisation de compositions et spectacles de fin d’année.

Concours dis-moi dix mots, Djeddah, mars 2017-9667Ce projet est la conséquence de plusieurs facteurs : l’introduction de la programmation dans les nouveaux programmes, la présence d’un référent numérique au sein de l’école, la modification de la structure pédagogique de l’école amenant un double niveau GS/CP, l’implication de l’enseignante mais aussi la volonté de l’établissement et du conseil de gestion d’investir de manière réfléchie dans des projets numériques innovants de qualité. Jérémie Peyré, référent numérique, revient sur le fil conducteur du projet : « A l’origine, nous souhaitions introduire la programmation dans une classe double niveau en partant des représentations des élèves sur leur définition d’un robot. Concours dis-moi dix mots, Djeddah, mars 2017-9700Puis au fur et à mesure de notre participation à différents concours (dis-moi 10 mots, les petits cinéastes du golfe…), nous avons intégré tous ces éléments à notre thème de l’année. Par chance, les mots choisis dans le cadre du concours appartenaient à l’univers du numérique et résonnaient donc parfaitement avec notre projet : avatar, canular, émoticône, favori, fureteur, héberger, nomade, nuage, pirate, télésnober. L’objectif était aussi de rendre les élèves acteurs de toutes les phases du projet et que celui-ci soit transdisciplinaire. Nous avons donc pu aborder des notions mathématiques telles que le repérage spatial, l’algorithme, artistiques à travers des dessins de robots, la fabrication de costumes de robots pour la danse robotique de fin d’année, la maîtrise de la langue avec l’écriture de T’whaikus, de poésies et de charades sur ce thème, l’utilisation d’outils multimédias (tablettes et appareils photos). L’arrivée du robot en classe a démultiplié la motivation des élèves et initié un engagement total sur les différentes actions pédagogiques et autres activités au sein de l’école, tout au long de cette année scolaire. »

Les résultats du concours des dix mots pour les écoles seront communiqués autour du 15 juin.