Mission laïque française

Des élèves de CP explorent l’écriture audiovisuelle

Face à l'abondance des images, l'élève doit être en capacité de décrypter ce qui relève de la fiction ou de la réalité. L'apprentissage de l'écriture audiovisuelle permet de se familiariser avec l'écriture et la construction d'un film.

Les élèves de CP de l’école française internationale de Djeddah ont conçu leur propre film, lequel a reçu le prix spécial du jury du festival des Petits cinéastes du Golfe. En amont de cette production, les élèves ont analysé plusieurs films. Malgré leur jeune âge, ils sont déjà capables de mener une réflexion autour de la valeur des plans, les coupures et raccords et l’effet ressenti par le spectateur : le placement de la caméra à tel endroit, les mouvements de caméra, Les les différences de plans (large, serré…), les coupures de séquence. A l’aide de documents sur le monde des effets spéciaux, les élèves ont également découvert tous les secrets des manipulations du monde de la télévision et du cinéma : Comment, grâce au montage, peut-on réaliser plusieurs films différents avec les mêmes images ? Comment peut-on faire disparaître un acteur ? Comment changer le décor ? Suite à cette phase d’exploration, il a été proposé aux élèves de réaliser leur propre film, notamment avec l’objectif de participer aux festival régional “Les petits cinéastes du Golfe”, qui fait la promotion de l’écriture audiovisuelle dans les écoles Mlf-ALFEC de la zone Moyen-Orient Péninsule Indienne en mettant l’accent sur l’aspect citoyen d’un tel apprentissage.
Les enfants ont souhaité utiliser un fond vert afin de pouvoir se transposer dans des univers imaginaires. Par groupe de 2, ils ont choisi une ou deux situations dans lesquelles ils souhaitaient apparaître et qui sont peu probables voire impossibles : se promener sur la lune, se rencontrer à New-York ou encore arrêter l’école pour aller travailler dans un cirque parisien… De là a débuté le travail sur l’écriture et la lecture de ces phrases. Puis, il a fallu ajouter la voix-off où l’on mis l’accent sur l’articulation et l’interprétation. A travers ce projet, les élèves ont travaillé les compétences numériques du cycle 2 : rechercher de l’information sur Internet (trouver des images ou des vidéos sur lesquels ils vont pouvoir s’incruster), représenter et expérimenter avec des outils numériques (utiliser une application de l’Ipad pour procéder à cette incrustation) et sensibiliser les élèves à un usage responsable du numérique (la manipulation des images comme antidote au fait d’être manipulé par elles).

Horya Rerhioui, professeure des écoles, David Sergent, référent numérique et Jean-Michel Pavot, directeur des sections primaires