Mission laïque française

Concours Paroles de presse 2017 : réaliser des portraits à voir, à entendre ou à lire…

Presse écrite, vidéo ou radio : trois moyens de communication sont possibles pour les portraits réalisés dans le cadre du concours « Paroles de presse ». Pour cette nouvelle édition, il s’agira de dresser le portrait d’un ancien élève de l’établissement scolaire des concurrents ou bien d’une personne œuvrant pour les valeurs de l’olympisme. Des thématiques qui ont particulièrement du sens en 2017, année du 4e FOMA (forum mondial des anciens élèves des lycées français du monde) et année de l’olympisme de l’école à l’université.

Concours d’éducation aux médias qui explore le genre journalistique du portrait, Paroles de presse en est à sa neuvième édition. Une édition qui, l’espère-t-on, rencontrera une large participation en cette année scolaire qui est aussi celle de l’éducation aux médias et à l’information (ÉMI).

Ce concours, initié par l’AEFE et soutenu par le CLEMI, la Mlf et TV5MONDE, est une belle aventure pour les écoliers, collégiens et lycéens qui s’y engagent. Le portrait, genre exigeant et passionnant, permet d’exprimer la singularité d’une personne à travers la subjectivité de ceux qui la rencontrent. Occasion d’aiguiser son regard et son sens de l’écoute, occasion de coopération également, la réalisation d’un portrait journalistique sollicite de nombreuses compétences dans le cadre d’un projet motivant.

Trois formes possibles pour les productions : un « papier » (au sens journalistique du terme), présenté comme dans un journal, une vidéo ou un enregistrement radiophonique.

La thématique ? Au choix (à moins qu’une même figure puisse permettre de croiser ces deux thématiques !) : réaliser le portrait d’un ancien élève de l’établissement scolaire des concurrents ou celui d’une personne œuvrant aux valeurs de l’olympisme.

Pour leur portrait d’un ancien élève, les portraitistes peuvent explorer le lien de cette personne avec son ancienne école mais ils peuvent également opter pour un autre angle. Toutefois, il doit être fait référence à l’établissement scolaire de l’ancien élève dans le portrait.

Pour ce qui est de l’olympisme, les élèves prendront connaissance avec profit de la définition proposée par le Comité international olympique :
« L’Olympisme est une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels. »
Voir aussi les repères proposés sur le site du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et l’exposition photographique « Les valeurs de l’olympisme vues par les lycées français du monde ».

Les inscriptions (par les soins de l’adulte référent des participants dans l’établissement scolaire) sont ouvertes jusqu’au 25 mars 2017 et les productions sont attendues jusqu’au 6 mai, date limite de réception.
Voir aussi les ressources pédagogiques

Jeunes portraitistes, à vous lire, vous voir ou vous entendre !


Source : Agence pour l’enseignement français à l’étranger