Mission laïque française

Colloque Mlf x AEFE : une école pour tous ?

Quelques 240 personnes venues des 4 coins du monde ont répondu à l'appel de la Mlf et de l'AEFE pour une journée de réflexion autour de l'école inclusive, vendredi 22 novembre à Paris. Retour sur une journée riche d'échanges autour de la dynamique d’inclusion scolaire dans le réseau d’enseignement français à l’étranger.

L’école française à l’étranger est-elle inclusive ? Quelles mesures sont prises pour appliquer les lois d’orientation de 2005 (égalité des chances et compensations du handicap), celle de 2013 (qui veille à la scolarisation inclusive de tous les enfants, sans aucune distinction), réaffirmées et renforcées à la rentrée 2019, avec la loi pour une école de la confiance (qui crée un service public Ecole inclusive et renforce l’accompagnement humain) ?

Ce premier colloque a rassemblé des représentants de toute la communauté éducative : associations de parents, chefs d’établissement, directeurs, enseignants, AESH, élèves, inspecteurs et formateurs, mais également des élus, sénateurs, députée, des acteurs clés de l’éducation (DGESCO, DREIC, DNE, INSHEA, Inspecteurs Généraux), ainsi que la directrice du réseau d’enseignement allemand à l’étranger (Zfa), sous le haut patronage du premier Ministre.

Etat des lieux

Aujourd’hui, près de 6% d’élèves à besoins éducatifs particuliers ont été recensés dans les établissements de l’EFE, soit plus de 21 000 enfants.

La prise de conscience et l’inclusion en France ont progressivement alerté les communautés ces dernières années. On recense plus de 365 000 élèves concernés dans notre pays.

Au-delà des aménagements d’équipements, la question centrale du colloque s’est tournée sur l’accueil de ces élèves et de leurs parents, dans la multiplicité des cas rencontrés (dys, handicaps moteurs, élèves à haut potentiel, phobie scolaire, etc ).  Le colloque a interrogé les pratiques afin de garantir une meilleure continuité des parcours. Les questions de prises en charge, d’intervenants spécialisés, ont été soulevées. Les interrogations essentielles se centrent sur la formation, le recrutement des accompagnants (AESH), le dépistage et les aides aux différents troubles, questions particulièrement pointues à l’étranger, où les établissements ne disposent pas des mêmes moyens et supports qu’en France.

Quelques témoignages

Reportage sur la prise en compte des besoins particuliers de la petite Merley, élève depuis la petite section au lycée franco-libanais Habbouche-Nabatieh au Liban
Retour d’expérience formation école inclusive – Ecole bilingue de Berkeley
Témoignage de Hervé Saint Mézard, chef d’établissement
du lycée français international de Tenerife Jules-Verne

Quelle prise en compte des élèves à besoins éducatifs particuliers ? Olivier Kosinski, enseignant d’histoire-géographie au collège français international de Reús Marguerite Yourcenar (Espagne) relate son propre cheminement, allant de la remédiation individuelle et de l’apport d’outils à une démarche globale qui fasse sens.

« Les élèves à besoins éducatifs particuliers, c’est la partie émergée de l’iceberg de l’ensemble de notre travail pédagogique qui nous convie à repenser nos façons d’enseigner pour le bien de l’ensemble du groupe. » explique-t-il.

En quoi l’accueil à besoins spécifiques dans une classe a-t-il nourri, enrichi ma pratique professionnelle et apporté quelque chose à tous les élèves ?

Cécile Parent répond.

Témoignage de Cécile Parent, EIFA International School of London

Le numérique joue un rôle important dans les ressources possibles et Patrice Renaud, chef de projet numérique et école inclusive au MENJ a pu montrer une partie de l’étendue des outils à disposition.

Catherine Becchetti-Bizot, en sa qualité de grand témoin a souligné l’effet catalyseur de ces élèves pour le système éducatif. Au-delà d’un sujet au coeur des priorités politiques, il nous faut améliorer les pratiques pédagogiques pour individualiser les parcours. Repenser les enseignements pour permettre l’autonomie des élèves, en distinguant tâches à accomplir et compétences.

L’inclusion, c’est faire évoluer le curseur de l’intégration au service de chaque élève, c’est l’adaptation de l’environnement scolaire total, humain, culturel et matériel qui doit s’organiser pour donner pleinement sa place à l’enfant, c’est passer d’une logique de compensation à une logique d’accessibilité.

Faire bouger les pratiques, c’est amener toute la communauté à grandir ensemble, grâce à des élèves qui changent notre regard sur le monde.


(Re)voir les plénières

Ouverture du colloque

Allocutions officielles

  • Olivier Brochet, directeur de l’AEFE
  • Jean-Christophe Deberre, directeur général de la Mission laïque française (MLF)
  • Jean-Baptiste Lemoyne,  secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (vidéo)
  • Jean-Michel Blanquer,  ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse (vidéo)
  • Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées (vidéo)
  • Samantha Cazebonne, députée des Français établis hors de France et auteure du rapport en 2019 sur «  L’enseignement français à l’étranger : une ambition réaffirmée dans un nouveau contexte international »
États des lieux : restitution de l’enquête menée auprès des établissements de l’enseignement français à l'étranger

N.B. : enquête menée à la rentrée 2019 à laquelle 350 des 522 établissements d’enseignement français à l’étranger ont répondu.

  • MLF : Dominique Collado, chargée de mission 1er degré, et Delphine Régnard, chargée de mission responsable 2d  degré, référentes pour les élèves à besoins éducatifs particuliers
  • AEFE : Alain Trintignac, inspecteur pédagogique et référent pour les élèves à besoins éducatifs particuliers, et Raphaëlle Dutertre responsable des relations avec les élus et référente égalité
L’inclusion : quels défis et pour qui ? Quelle conduite du changement

Intervention de Martine Caraglio

Martine Caraglio est inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) et auteure du  » Que sais-je? »  « Les élèves en situation de handicap » (2019).

Table ronde : L’inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers (EBEP) : quelles traductions dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger

Intervenants de la table ronde :

  • Patricia Verselle, inspecteur de l’éducation nationale (IEN) 1er  degré de la zone Océan Indien
  • Thierry Burlion, directeur du primaire du lycée français international Louis-Massignon de Casablanca
  • Marylin Rassine, directrice de la maternelle du lycée André-Malraux  OSUI de Rabat
  • Rachel Atallah, proviseur du lycée Montaigne à Beit Chabab (Liban)
  • LFB Aledas, groupe de travail au sein de l’association de parents d’élèves du Lycée français de Barcelone, Espagne (vidéo)
  • Dominique Aimon, principal au Creusot, ancien chef d’établissement dans le réseau
  • Mehdi Lazar, chef d’établissement, École bilingue de Berkeley, États-Unis (vidéo)
La situation de l'inclusion scolaire en Allemagne et dans le réseau de la ZFA

Intervention de Heike Toledo

Mme Toledo est  directrice de la ZFA (Zentralstelle für das Auslandsschulwesen, équivalent allemand de l’AEFE). Elle intervient sur la façon dont l’Allemagne et le réseau des établissements scolaires allemands à l’étranger abordent cette question de l’inclusion scolaire.

Table ronde: L’inclusion, comment

Intervenants de la table ronde

  • Parents d’élèves du lycée français international d’Alicante Pierre-Deschamps et du lycée français Molière de Madrid (Villanueva de la Cañada)
  • Anne-Marie Lafont, enseignante et formatrice académique (Aix-Marseille) sur l’inclusion des élèves à haut potentiel (EHP) (vidéo)
  • Valérie Servissole, chef d’établissement du lycée français Molière de Madrid (Villanueva de la Cañada)
  • Franck Sahaguian, formateur à l’Institut national supérieur formation et recherche – handicap et enseignements adaptés (INSHEA)
  • Georges Alzina, IEN  1er  degré de la zone Maroc
  • Franck Peyrou, conseiller technique du recteur de Paris
Des ressources pour enseignements et apprentissages, des témoignages d'enseignants sur les vertus de l'évolution de leur pratique
  • Patrice Renaud, chef de projet numérique et école inclusive au ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse soutient la production de ressources numériques innovantes et adaptées grâce au dispositif Édu-Up. Elles sont mises à disposition des enseignants et de leurs élèves le plus souvent en accès direct et gratuit ou bien après inscription libre et volontaire, dans le respect de la liberté pédagogique de chacun.

Voir le site éduscol :
Ressources numériques adaptées soutenues et réalisées
Des ressources numériques pour l’École avec le soutien d’Édu-Up

À télécharger :

École inclusive : Des ressources numériques au service de la différenciation pédagogique

(pdf – 7.13 Mo) 

  • Michel Sistac, orthophoniste et fondateur de DisMed

DisMed est une plateforme sécurisée dont l’hébergeur de données est agréé par l’Agence Régionale de Santé, pour des téléconsultations en toute confidentialité avec des spécialistes basés dans le monde entier pour couvrir tous les fuseaux horaires avec une grande flexibilité.

Vers un statut international de l’étudiant en situation de handicap

Interventions relatives à la politique d’accueil des étudiants en situation de handicap et la facilitation de la mobilité internationale au cours des cursus de formation.

  • Xavier Quernin, animateur du groupe « handicap » de la conférence des grandes écoles (CGE)
  • Patrice Fondin, conseiller éducation, formation et enseignement supérieur auprès de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées
Le point de vue du grand témoin

Catherine Becchetti—Bizot, inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR), est médiatrice de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur.

Conclusions et perspectives
  • François Perret, président de la MLF
  • Olivier Brochet, directeur de l’AEFE

Retour en image sur le colloque AEFE X Mlf


#EcoleInclusiveEFE