Mission laïque française

Engagés, investis par leurs pairs, conscients de leur mission, les représentants des élèves contribuent à la vie de l'établissement et au-delà. Leurs actions ne se limitent pas au strict champ de la classe et de l'école. Ils constituent avant tout un ensemble de voix, en résonance avec le monde qui les entoure, et font vivre la culture de leur établissement.

Les élections des représentants des élèves représentent un temps fort dans tous les établissements du réseau. Pour les élèves du 1er degré, c’est l’apprentissage de l’affirmation de soi au sein d’une communauté de pairs. Les compétences visées sont multiples : prise de responsabilités, implication dans la vie scolaire, compréhension de la démocratie scolaire par le vote… Ces élections sont calquées sur les instances qui concernent le collège et le lycée.

Dans le secondaire, c’est aussi le temps des élections aux conseils de la vie collégienne (CVC) et pour la vie lycéenne (CVL), lieux d’échanges entre les élèves et les adultes de l’établissement.

Eco-délégués : un rôle majeur

Certains établissements procèdent aux élections des éco-délégués (ou éco-ambassadeurs). Ces élèves ont un rôle de sensibilisation auprès de leurs pairs et ils sont force de propositions auprès des instances de l’école ou du lycée. Petites ou grandes actions, toutes concourent à une prise de conscience de ce qui peut être fait par chacun, par un collectif, une communauté, une ville…

Ce sont les élèves qui en parlent mieux

Au lycée français international de tenerife Jules-Verne, Sofia et Adriana (CM2)

Sofia et Adriana, éco-déléguées, Tenerife

Au lycée français international Louis Massignon, Casablanca (Bouskoura), Kenza (classe de 1ère), éco-ambassadrice

Au lycée français d’Alexandrie

Je voudrais mettre de nouvelles choses dans l’école, comme mettre une fontaine à eau pour les élèves qui ont oublié leur gourde, par exemple. Je voudrais que les élèves soient mieux dans l’école et qu’elle soit plus confortable. Lizéa (6ème)

Je me suis engagé parce que j’aimerais que les élèves de cet établissement sachent qu’il faut arrêter de polluer. Je voudrais commencer à faire quelque chose qui aide l’environnement en apprenant à le respecter. Il faut commencer par trier les déchets, par exemple. Il faudrait aussi apporter une gourde au lieu d’une bouteille en plastique. Dans notre pays, on a besoin de travailler sur l’écologie pour améliorer la protection de la nature et je voudrais qu’on commence au Lycée Français pour montrer l’exemple à Alexandrie. Nicolas (6ème)

On a décidé en tant qu’éco-déléguée de mettre en place des projets, comme compléter les affichages sur les poubelles de recyclage, d’installer des fontaines à eau, une ruche et de créer un Club Développement Durable. Nous voulons créer un groupe pour aller dans les classes de maternelle pour expliquer aux petits comment faire le tri. Hana Abou El Nein (2nde B), Nada Saïd (2nde B)

Au lycée français Molière Saragosse, Chloé, Alex et Candela (CM2)