Mission laïque française

Concours national de la Résistance et de la Déportation

Édition 2018

Public concerné : Collège, Lycée

S'engager pour libérer la France

Le concours national de la Résistance et de la Déportation vise à perpétuer la mémoire et l’histoire de la Résistance et de la Déportation. Il réunit chaque année entre 35 000 et 60 000 élèves et se décline en deux catégories, que l’on retrouve chacune en lycée et en 3e, indépendamment :

  • individuellement, avec la rédaction d’un devoir en classe, 3h en lycée, 2h en 3e;
  • collectivement, par la réalisation d’une production libre et variée.

Dans les deux cas, les travaux s’inscrivent dans le cadre d’une thématique choisie annuellement. Pour les établissements français à l’étranger, ce concours est ouvert aux élèves de 3e, de lycée tout niveau jusqu’au baccalauréat, y compris les élèves scolarisés auprès du Centre national d’enseignement à distance.

 Organisateur(s)

Le concours national de la Résistance et de la Déportation a été créé en 1961 par Lucien Paye, ministre de l’Éducation nationale, en réponse à des initiatives d’associations d’anciens résistants et déportés présentes dans de nombreux départements dès 1955.

Pour en savoir plus sur l’histoire du concours : Hervé Guillemet et Frantz Malassis, Cinquantenaire du Concours national de la Résistance et de la Déportation, dossier réalisé par la Fondation de la Résistance, 2011, 31 p.

 

 Calendrier

Octobre 2017 : mise en ligne de la brochure pédagogique nationale sur le thème de l’édition 2018
23 mars 2018 : date des épreuves pour les devoirs individuels sur table* en temps limité (catégories 1 et 3) dans l’ensemble des établissements à l’étranger et en France.
30 mars 2018 : date limite d’envoi des copies; l’équipe éducative effectue une sélection des travaux, permettant d’identifier la meilleure production de chaque catégorie de participation (une production et une seule par catégorie sera sélectionnée). Les établissements transmettront les copies individuelles et les travaux collectifs ainsi sélectionnés à l’attention du Collège de correcteurs du jury national selon une procédure qui leur sera communiquée ultérieurement. De même le CNED transmettra les copies individuelles et les travaux collectifs qui seront soumis à l’attention du Collège de correcteurs du jury national selon une procédure qui lui sera communiquée ultérieurement.
Entre le 2 avril et le 10 mai 2018 : les jurys académiques établissent les palmarès académiques et sélectionnent pour chacune des quatre catégories, selon la répartition par académie figurant en annexe du règlement téléchargeable sur le site Éduscol de la DGESCO, le ou les meilleurs travaux qui seront transmis au collège des correcteurs du jury national.

* quand les élèves sont nombreux dans un établissement, l’équipe pédagogique choisit celles qui retiennent le plus leur attention

 Comment s'inscrire/site référence

L’inscription des élèves d’un établissement français à l’étranger se fait auprès du ministère, direction générale de l’enseignement scolaire.
Coordonnées : cnrd.dgesco@education.gouv.fr

Accéder à la présentation détaillée sur le site Eduscol

 Ressource(s)/lien(s) utile(s)

Le portail officiel du concours propose des documents et une sitographie actualisée chaque année pour correspondre à la thématique. On y trouve également des indications sur le concours et des conseils pour le préparer.

Chaque année, une brochure pédagogique est publiée sur le thème du concours ; elle est diffusée sur les sites de l’Atelier Canopé de Créteil, la Fondation de la Résistance, la Fondation pour la mémoire de la Déportation et la Fondation de la France libre.

Sur le site d’histoire-géographie de l’académie de Montpellier, Caroline Sanchez propose des pistes pour que les élèves participent au concours dans le cadre d’un EPI