Mission laïque française

« 45 minutes avec plein d’informations ! »

Activité radio à l'école française internationale Danielle-Mitterrand d’Erbil au Kurdistan d'Irak (septembre 2017)

C’est le titre que les élèves de 1re et 2nde de l’école française internationale Danielle-Mitterrand d’Erbil, ont choisi pour leur émission de radio diffusée le 20 septembre dernier.

Activité radio à l'école française internationale Danielle-Mitterrand d’Erbil au Kurdistan d'Irak (septembre 2017)Lors de cette journée très spéciale, les élèves, guidés par Claire Chastel et Antoine Lalanne-Desmet (deux animateurs rencontrés grâce à l’appui du proviseur Xavier Laviéville), ont bénéficié d’un temps de formation collective constitué de débats, de jeux brise-glace et de manipulation/familiarisation avec l’objet micro. Puis, l’après-midi, l’excitation était à son comble lorsque l’émission a été enregistrée en direct, devant un public attentif constitué des élèves des classes de 3e et 4e.

Cette émission était certes l’occasion idéale de réinvestir des connaissances apprises en cours, mais c’était aussi et surtout un moment privilégié de liberté de parole. Dès le jingle, inventé par les lycéens eux-mêmes, les diverses langues parlées à l’école se font entendre : kurde, arabe, français, anglais, espagnol, turc… Quel plaisir de constater que ces jeunes gens vivent l’interculturalité de manière simple, décomplexée et enrichissante !

Entre débat, dialogue, désaccords et concessions, de nombreux sujets ont été abordés : la culture kurde, l’art, le sport, l’écologie, les voyages, etc.  Installés devant leurs microphones, les huit lycéens ont trouvé un véritable espace de liberté d’expression. Leur maîtrise de la langue française leur a permis d’exprimer leurs goûts, leurs intérêts personnels, que ce soit le besoin de laisser grandir l’expression artistique dans un pays en plein développement, la vision du sport comme art du corps et du mouvement, les solutions pour protéger la nature et l’environnement ou encore leurs frustrations d’adolescents face aux interdits.

Loin des discours moralisateurs, nos jeunes apprentis-animateurs n’ont pas toutes les réponses mais osent poser toutes les questions !


Par Mme Torres, enseignante de français à l’école française internationale Danielle-Mitterrand d’Erbil